Nombre total de pages vues

LEXIQUE DE L'APPRENTI NEUROLOGUE




Aire : Il existe trois types d’aires cérébrales différentes. Les aires primaires sont des aires motrices, sensitives et intellectuelles. Elles reçoivent des informations par l'intermédiaire de structures sous-jacentes qui envoient des projections. Ces informations sont ensuite transmises aux aires secondaires. Les aires associatives, quant à elles, sont situées au carrefour des différents lobes cérébraux. C’est à se niveau que se déroule l'intégration des diverses inférences provenant des aires primaires, secondaires et tertiaires. 

Autiste : Personne atteinte d’une attitude pathologique du nom d’autisme, qui consiste en le détachement des évènements environnant et d’un repli sur soi-même. 

Aire motrice : Zone du cerveau qui permet de réaliser des mouvements volontaires. 

C 

Cerveau : Le cerveau est contenu dans le crâne avec le cervelet et le tronc cérébral. Il est constitué de deux hémisphères liés entre eux. 

Cortex cérébral : le cortex cérébral est, à l’instar de tous les cortex de l’organisme, la partie périphérique des hémisphères cérébraux. C’est le véritable siège des fonctions neurologiques telles que l’intelligence ou le mouvement. Il joue un rôle primordial en ce qui concerne les fonctions nerveuses de base comme la motricité, la sensibilité, et la sensorialité. 

Capacités cognitives : Capacités qu’a un être humain pour acquérir des savoirs et à traiter toutes ces informations obtenues (raisonnement, prise de décision, la mémoire). La cognition représente également le fait de pouvoir exécuter des processus plus élémentaires comme la perception, la motricité ainsi que les émotions. 

L 

Lobe cérébral : Le cortex est divisé en plusieurs lobes par des scissures et des sillons plus ou moins profonds. Les lobes du cerveau sont divisés à leur tour en circonvolutions cérébrales. Chaque circonvolution cérébrale correspond à peu près à une aire fonctionnelle différente. 

Lobe temporal : Le lobe temporal comporte les aires auditives, une partie des aires du langage ainsi que de zones ayant pour principal rôle le processus de mémorisation. 


Thalamus : Situé dans le système limbique, le thalamus constitué de deux noyaux permet de traiter les informations sensitives avant de les transmettre au cortex. 


Neurones : Cette cellule est l'unité fonctionnelle de base du système nerveux car elle assure la transmission d'un signal bioélectrique appelé influx nerveux. 

Neurotransmetteur : est une molécule chimique qui assure la transmission d’informations ou de messages d'un neurone à l'autre. Exemples de neurotransmetteurs : l'adrénaline, la dopamine, l’endorphine… 

I 

IRM : L’Imagerie par résonance magnétique est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser avec grande précision certains organes d’êtres vivants. Réalisée sous la direction d’un médecin spécialiste en radiologie, cet examen détermine la position exacte des lésions que l’on n’arrive pas à repérer à l’aide d’un scanner. 


Hormones : Substance biologique sécrétée par la glande endocrine. Elle agit sur le fonctionnement de certains organes et dans certains processus après avoir été véhiculée dans le sang. Certaines hormones ont une influence sur la croissance cellulaire. 


Substance pharmacologique : c’est un composé administré à un organisme pour qu’il y provoque des réactions voulues. On peut citer les drogues par exemple 

E 

Électro physiologie : C’est l’étude de l’activité électrique en particulier dans les cellules musculaires et nerveuses. 

Électro encéphalographie : Inventée dans les années 1920 (mais peut utiliser à l’époque) par le psychiatre allemand Berger, l’électro encéphalographie consiste en l’étude d’un tracé obtenu au moyen d’un enregistrement de l’activité électrique du cerveau, c’est donc l’activité électrique des cellules nerveuses (le signal émis par l’électroencéphalogramme est faible de l’ordre du microvolt). 


Hémisphère cérébrale : Ce sont les parties gauches et droites du cerveau. Ces deux hémisphères sont quasi symétriques. Chaque hémisphère reçoit des informations sensorielles et commande la motricité du corps humain. 


Psychomotricité : composée du mot « psycho » et « motricité », la psychomotricité est donc un lien étroit entre le psychisme et le corps. C’est donc la relation entre l’organisation des gestes, des mouvements et notre ressenti. 

Psychologie dynamique : étude des modifications des phénomènes psychologiques lors d'une variation des conditions dans lesquelles est le sujet.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money